Loading
 
Votre publicité ici ?
Page mise à jour le 08.12.2014  |  Contact  |  Imprimer  |  Partager sur : facebook   twitter   google+ 

LEXIQUE PULAAR / FRANÇAIS :


 
Encore une très précieuse contribution d'un internaute. Christophe Baudoin nous envoie ainsi ce lexique très complet de la langue Peulh (Pulaar) parlée il est vrai par une grande partie de Sénégalais et d'africains de l'Ouest et du Centre.


A

A n’da hala français :     parlez-vous français.
A fini : tu es réveillé.
A tottani mi wuetyeedam : tu ne m’as pas rendu ma monnaie.
Aada (pl : aadaaji) : tradition ou coutume.
Aanani (mi aanani) : je suis dans l’embarras ou c’est embarrassant.
Abooya sed : à tout à l’heure.
Ada selli ? : as-tu la santé ? ; mi sellaani, je suis en mauvaise santé, je suis malade.
Ada sorli lumdo ? : tu as besoin de ça ?.
Ada yiDikom : est-ce que tu m’aimes ?.
Adjarama : merci.
Addou ou adoum : apportes ou apportes-moi.
Afo (pl : albe) : aîné des enfants.
Alarba : mercredi.
Ala : non ; ala bassi ou ala problème, pas de problème.
Aldjuma : vendredi.
Alkamissa : jeudi.
Alleet : dimanche.
Ama(ni) (mi ama(ni)) : je (ne) danse (pas).
Annda(ni) (mi annda(ni)) : je (ne) sais (pas) ; du verbe annduude, savoir, connaître, être au courant.
Annde : aujourd’hui ; annde éné wuuli.
Annki : hier.
Ano : toi.
Asseet : samedi.
Arde : venir.
Ardaade :précéder, diriger.
Altini : lundi.
Awo : équivalent pêche.
Awde : pécher.
A waawaa yeet ! : tu ne peux pas être tranquille !
Aynude : garder le troupeau.


B

BaaDiraaDo (pl : baaDiraaBe) : neveu ou nièce.
Baaouli : adj signifiant noir.
Bajjo (pl : bajjoen) : enfant unique.
Bakeere : la patte.
Baleejo (pl : BaleeBe) : noir, comme adj et nom (de la race).
BanndiraaDo gorko (pl : wanndiraaBe worBe) : frère ou cousin via une femme.
BanndiraaDo debbo (pl : wanndiraaBe rewBe) : frère ou cousin via un homme.
Baanyoowo : chasseur.
Baatake : la lettre.
Baat en goodo : on recommence.
Baayo : l’orphelin.
Baalenen é diiam : bonne nuit ou à demain.
Barkinde : prendre de la valeur en devenant adulte.
Batulo (pl : watulaaBe) : courtisan.
BaawaaDo (pl: waawaaBe) : le vaincu , le plus faible ; mari faible en rapport à sa femme.
BiDaa : que dis-tu ?.
BiBBe (sing : BiDDo, ou Bi) : enfants au sens de filiation.
BiBBe-baaba (sing: Bi-baaba) : demi-frères consanguins et cousins consanguins.
BiDDo bewDo (pl : BiBBe rewBe) : enfant gâté.
BiDDo ronat baamum : l’enfant est l’héritier des biens de son père / “tel père tel fils”.
Bi-gorgol (pl : BiBBe-gorgol) : « enfants de la tante patrilatéral » - cousin croisé.
Bi-haram (pl : BiBBe haram) : enfant naturel illégitime.
Bi-kaaw (pl : BiBBe-kaaw) : « enfant de l’oncle matrilatéral » - cousin croisé.
Birtude : racler les restes .
Bissimilah (1) : soyez bien venu, réponse, mbaa.
Bissimilah (2) : soyez bien venu, réponse, mbaani.
BoBi (sing : Wowru) : mortiers à piler.
Bocoonde (pl : Bocoode) : oeuf au sens propre, et personne naïve ou irresponsable au figuré.
BoDeejo (pl : woDeeBe) : rouge; au sens figuré, homme de race blanche.
Boftude : ramasser.
Boggol (pl : Boggi) : corde.
Bokaade banndiraaBe mum : traiter ses parents comme des importuns.
Bokaade : chasser, tenir à distance.
Bonnude : gâter, détruire.
BuuBi : froid ; éné buuBi, enduu éné buuBi.


C

Caali (pl : caale) : hangar, ou toiture sommaire pour faire de l’ombre.
CattidiiDo (pl : sattidiiBe) : frère communautaire ou quasi frère.
Caayako (pl : sayakooBe) : bijoutier comme adj et substantif.
Celbal : la paix.
Coggal (pl : cogge) : troupeau de bétail, par extension l’élevage lui-même.
Comcol (pl : comci) : vêtement.
Cubballo (pl : subalBe) : pêcheur.
Cukolel annda Allah anndi ko loosol : « l ‘enfant ignore dieu et connaît seulement le fouet ».
Cukolel teew mum ina yeeso : « le droit de l ‘enfant à la nourriture carnée est au futur ».
Cuutungu (pl : cuutule) : abandon du domicile conjugal par l’épouse.


D

Daanima (mi daanima no feewi) : j’ai très bien dormi ; daano, dors.
Daccude : laisser, libérer.
Daddoowe (pl : raddooBe) : chasseur.
Dampe dawa (pl : dampe dawaen) : substantif verbal composé signifiant personne que l’on fait travailler par la contrainte.
Dampe : recevoir des coups de pieds.
Daanga : la sacoche.
Dawa : aller le matin au travail.
Danki (pl : dankeele) : claie de bois servant de siège collectif voire de lit.
Daral (pl : dare) : exposition de bétail et par extension marché aux bestiaux.
Daraade : se tenir debout.
Debbo ko jawdi, annda Do yantata : la femme est un bien qui ignore, par conséquent, sa destination.
Debbo nde resoto ma jogo nehoowo : la femme ne demeure en ménage que si son éducateur (père) continue de surveiller sa conduite.
DeBeele : eaux au sens péjoratif.
DeedaaDo (pl : reedaaBe) : enfant naturel, illégitime.
Demoowo (pl : remooBe) : agriculteur ou cultivateur.
Denndinoowo (pl : renndinooBe) : délateur ou calomniateur.
Denntal (pl : dennte) : réunion publique, et par extension la prière en commun.
Deyydiu : tais –toi.
Dewgal e ceergal ngonndi : mariage et divorce sont intimement liés.
Diaamtan (gué) : ça va très bien pour moi (pour nous),en réponse à mbaaDa tampéré.
Diiftaade : s’emparer promptement.
Diine (pl : diineeji) : religion en général, et islamique en particulier.
Dikkuru (pl : dikkiraaBe) : première maternité de la femme.
Dillere (dille) : bruit, remue-ménage.
Dimo : libre, adj invariable en genre (debbo dimo ; gorko dimo).
Dinngiral (pl : dinngire) : place publique.
Diwo (pl : diwBe) : femme divorcée ou veuve.
Diwtude : dépasser, abuser, exagérer.
Djaambar : résistant, robustes.
Djangoo : demain.
DjooBi : l’année.
Dooftom : accompagnes- moi.
Dog ! (dok !) : court !.
Dokke allah : dons de dieu.
Dokko ou dokkoowo (pl : rokkooBe) : généreux, et réputé comme tel.
Dole : le pouvoir ; e dole baa e goonga, le pouvoir bat la vérité.
DooDte : les fesses.
Dow : nom, adverbe et adj invariable ayant le sens de haut ou supérieur.
Duhahu (pl : duhahuuji) : bénédiction, souhait.
DunGiido (pl : runGiiBe) : femme dans sa période menstruelle.
Djaangol : le froid.
Djeema : le soir.
Djoun’go niamo : à droite.
Djoun’go nano : à gauche.
Djoun’go (pl : djoude) : la main ; par extension le bras ; ya lott djoudema, vas te laver les mains.
DumminDe : verbe passe partout remplaçant oublier ou ignorer ; mi Dummi, j’ai oublié.
Duumburu (pl : doombi) : la souris.
Duwde : prier, implorer Dieu ; ada duwla, pries-tu.


E

Ebé diam : tout vas bien.
Ene waawui wonnde : cela peu être.
Ene weeBi : c’est facile, aisé.
Ene saDi : c’est difficile.
Ené chéri : c’est cher.
Ene siiri : c’est sûr.
Ene waddi buurBe yo yoode : il y a des filles plus jolies.
Enduu : le vent.
EnnDam (pl : ennde) : au sens littéral « mes seins » ; parenté utérine.
Enndu (pl : enndi) : le sein.
Ennen denndi : de rien ou à dire lorsque l’on vous remercie.
Ennen foof : nous tous.
Ennto : le sevrage
Enntude : sevrer le nourrisson.
EsiraaDo (pl : esiraaBe) : beau-parent (esiraaDo debbo ; esiraaDo gorko).
EsiraaDo debbo na haDa reseede e resde : la belle-mère est opposée (na haDa : empêche) au mariage (reseede) de sa fille, comme à celui (resde) de son fils.
EsiraaDo debbo waDaaka barke : la belle-mère est haïssable ; « personne sans valeur, mauvaise » (waDaaka barke).
EsiraaDo mo tampinnta : le beau-parent qui ne tire pas profit de son gendre.
Esiraagal : parenté par alliance.
Eye : oui.


F

Faandu almuudi (pl : paali almuBBe) : écuelle (faandu) à aumônes de talibés.
Fadam : attends-moi ; mi fada, j’attends.
Fadema : pour moi ; de fade, pour (une personne).
Falo (pl : pale) : berges fluviales, les plus inondées donc plus fertiles.
Feccude : partager, répartir.
Fedde (pl : pelle) : association quelconque de personnes.
Felliti ( mi felliti) : je suis décidé, je décide ; a felliti yahde, tu as décidé de partir.
FenGre (penGe) : encombrement de la gorge par une arête de poisson.
Ferde : s’exiler définitivement.
Fetel (pl : fetelaaji) : fusil de chasse ou de guerre.
Fettu ! : tires ! (surtout pour un coup de pied).
Fidje : jouer.
Fiide : frapper, corriger porter des coups ; au figuré, donner sa contribution lors d’une collecte d’argent ; ar fiimo, viens me frapper.
Foof : tout.
Fooftaade : se reposer ; mbooDo yidi fooftaade, j’ai besoin de me reposer.
FooDondirde : se disputer telle chose.
FooJde : dépérir, ou maigrir, adj, fooJi, maigre ou mince.
FooJre ou pooJram (pl : pooJre) : maigreur, rachitisme.
Fooyre (pl : pooye) : l’âtre et par extension, le foyer ou la famille.
Fonndude : égaliser ; fonndetaake, forme négative.
Fottaade : rencontrer ; mbooDo fotti yi’de sehilam, je dois voir un ami.
Fowru : hyènes au propre et au figuré.
Funaange : soleil levant ou est ; composé du verbe.
Fudde : pousser, émerger, apparaître et naange (pl : naaje),le soleil.
FuDDade : commencer.
FuneeBe (sing : funeere) : jumeaux.


G

Gaajo (mi gaajoma) : je plaisante, je te taquine.
Gali : rangées de perles à finalité érotique, dont les femmes se ceignent les reins.
Galle (pl : galleeji) : maison, famille
Galle Besdo ou Besnudo (pl : galleeji Besdi ou Besnudi) : famille nombreuse.
Galle tuubaak (pl : galleeji tuubakooBe) : maison style européen.
Galo (pl : alDuBe) : se dit de l’homme riche.
Ganyo (pl : anyBe) : ennemis.
GardiiDo (pl : ardiiBe) : dirigeant ou leader.
Gassa wonnde : peut-être.
Gassi : (c’est) fini.
Gawri (pl : gaweeje) : mil en général.
Gaynaako (pl : aynaaBe) : gardien de troupeau.
GaynuBe : au sens général, ceux qui ont terminé.
Gaynude : finir, terminer, achever.
GiJiraaBe (sing : giJiraaDo) : les personnes appartenant à une même classe d’age.
GiJiraagal ko banndiraagal : la communauté d’age équivaut à parenté.
Gniide : les dents ; gniram éné muusa, mes dents me font mal ; mbooDo mussa.
Gorgol ou gorgolaajo (pl : gorgolaaBe) : la tante.
Golle : travail, labeur.
GoonDa (goongua) : vrai, par extension, c’est vrai.
Gorko (pl : worBe) : homme.
Guaye : ici, là : ar guaye, viens ici.
Guite : les yeux.


H

Haalande : parler ; o haalanii, il ne parle pas ; haal seesa, parle doucement ; haalanom : parles-moi.
Haal-pulaaren (sing : haal-pulaar) : personnes parlant le pulaar (dialecte peul).
HaBBude tekkere : nouer, attacher un chiffon; au figuré prendre une option matrimoniale.
HaGGille liingu : « intelligence du poisson », par conséquent sans finesse d’esprit.
Hare (pl : kareeli) : bataille, rixe.
Heewade : abonder en ; être nombreux ; avoir beaucoup de ; être plein.
Hello (pl : kelle) : gifle donnée avec la main ou avec un objet quelconque.
Heno ! : dépêches-toi !.
HeyDi (mi heyDi) ou mbooDo heyDa : j’ai faim ; mi heyDani, je n’ai plus faim.
Hersude : avoir honte, ou avoir de l’amour-propre.
He wui : trop ; éné he wui, c’est trop.
HoBBe (sing : kodo) : étrangers de passage.
Hoddu (pl : kolli) : guitare toucouleur multi-cordes.
Hoppom ou hoppum ! : laisse-moi !.
Hoyde : être léger, sans poids ; éné hoy, c’est léger ; être gêné, honteux.
HiDorde ou hoDande (pl : koDorDe ou koDanDe) : maison, habitation, établissement de l’homme en ménage.
Holi tonyDoma, fii ma : qui donc t’a taquiné et frappé ?
Hol wakhtou yoni ? : quelle heure est-il ?
Hol wakhtou mo diegue da ? : quelle heure avez-vous?
Hoore heli (pl : koye keli) : « tête cassée », indique la dissociation de la personnalité par la vieillesse.
Hunuko (pl : kunuDe) : bouche ; source d’un cours d’eau ; ouverture.
HuttooBe(sing : kuttoowo) : dépeceurs, en thermes de boucherie.
Huywere (pl : kuywe) : écume au sens propre, homme simplet, irresponsable au figuré.


I

Ineere : le nez.
Iodi : joli, beau ; éné iodi, c’est joli.
Iodani : laid ; éné iodani, c’est laid.
Ioni : çà suffit.
Ittuduum : enlèves- le ; ittuni, lâche ça, arrête ça ; éné ittani, ce n’est pas enlevé.


J

Jaambaaro (pl : jaambareeBe) : brave, téméraire.
Jalde : rire, a jala, tu ris.
Jam : la santé.
Jamaa (pl : jamaaji) : mosquée pour les prières sans apparat.
JanguBe (sing : janguDo) : attribut signifiant instruit en islam.
Jattore (pl : jattoje) : injure, grossièreté.
Jeewtoowo (pl : yeewtooBe) : causeur, homme ou dame de commerce agréable, de compagnie.
JeekiraaDo (pl : jeekiraaBe) : le beau-frère et belle-sœur de l’épouse, et inversement.
JeekiraaGal : fraternité par alliance relativement à l’épouse.
Jeere : le marché.
Jeeri : partie sahélienne du Fuuta Tooro, située hors des crues du fleuve Sénégal.
Jibinnde : donner naissance, accoucher, enfanter.
JiiBde : mélanger au propre, et calomnier au figuré.
JiBoowo (pl : jiBooBe) : qui crée l’hostilité entre personne en les calomniant.
Jiggoore (pl : jiggooje) : approvisionnement en mil par achat de l’excédent des récoltes que certains cultivateurs commercialisent.
Jihaad : nom d’origine arabe désignant la guerre sainte contre les incroyants.
JiiduBe yumma e baaba : apparentés (jiiduBe) par la mère et le père.
JiiJam (pl : JiiJe) : sang, consanguinité.
Jikku (pl : jikkuuji) : caractère, tempérament individuel.
Jingannde banndum : prendre fait et cause (jingude) pour son parent.
JinnaaBe (sing : jiinnaaDo) : les pères et mères ou leurs substituts.
JinnaaDo gorko : équivalent de père.
Jinnaagal : la parenté (filiation) au sens du père et de la mère ou de leurs substituts.
JooDo : assieds-toi.
Joony : tout de suite ; joony joony pour renforcer la rapidité.
Jomm wuro : chef de village.
Joom galle : maître de maison.
Joom leydi : propriétaire du sol.
Joom asko (pl : joom askoen) : qui appartient à un arbre généalogique notoire.
Joowre (pl : joowe) : le tas quelconque.
Jumaa (pl : jumaaji) : mosquée où la prière du vendredi s’effectue.
Jumtimol : arc-en-ciel.
JyaaDo (pl : jyaaBe) : esclave ; gorko ou debbo jyaado : homme ou femme esclave.


K

Ka tampuu lo : es-tu fatigué.
Kaaw (pl : kaawiraaBe) : l’oncle.
Kala : n’importe quoi ; kalando mbawo mi diodaade mbooDo wulé (ou wula), partout où je me trouve j’ai chaud.
KalfaaDo (pl : halfaaBe) : dépendant ;se dit de l’esclave soumis à son maître, ou de tout autre rapport de dépendance, familiale comme sociale.
Kaliifa (pl : halifaaBe) : responsable, commandeur ou maître.
Kanaafigee : personne qui parle pour ne rien dire ou personne inculte.
Kangaal : fou ;o kangaal, il est fou.
Kankoo : lui ; kankoo booneno, lui est méchant, impoli (booneti).
Kass : la tasse, le verre.
Kastchuumdo mi ! : tu m’as brûlé !.
Kersa (pl : kerse) : honte, ou amour-propre exagéré.
Kess : le dos ; no kess mone wadi, comment vas le dos.
KeyniraaDo (pl : keyrinaaBe) : le beau-frère et belle-sœur du mari et réciproquement celui-ci par rapport à ceux là.
Keyniraagal : fraternité par alliance relativement à l’époux.
Kirène é diam : bonsoir.
Ko haidara : de rien, je vous en prie.
Ko hol ndoum : qu’est-ce que c’est ?
Ko mbaata ko modjani : ce que tu fait n’est pas bien.
Kodda (pl : koddaaji) : cadet(te).
Ko kaawiraaDo naanata alanna : c’est l’oncle qui introduit (son neveu) au paradis.
Koingaal (pl : koiDe) : le pied.
Kolce (sing : holsere) : bovidés en général.
Konnda ko isunnde : tu me brûles.
Kongo yeto ? : pourquoi, qu’est-ce qui te fais pleuré ?.
Kosam : lait ; parenté utérine.
Kurtungu (pl : kurtule) : transfert de l’épouse au domicile du mari.
KuudaaDo : enfant mal élevé (petite injure).
Kuunde (kunndal) : cuillère en bois.
Kuudu (pl : ?) : cuillère en métal.
Kuunnyo (pl : huunyBe) : nom et adjectif signifiant goinfre au propre, et courtisan au figuré.


L

LaBBinde : rendre propre, purifier, nettoyer, rendre clair.
LaaBe : être propre, net, être pur clair ; être sur, certain, au courant de.
Laam : forme abrégée de laamDo (pl : laamBe) signifiant roi.
Laana (pl : laaDe) : pirogues.
Laanyal (pl : laanye) : arc.
Laartoowo (pl : laartoBe) : qui cherche ; candidat à telle fonction.
Laartude : chercher.
Lahal (pl : lehe) : calebasse en bois.
Lakaas : bavard, bavarde.
Lapti : superbe, magnifique ; éné lapti, ada lapti.
Law : tôt.
Leegal (pl : leeDe) : quartier de village.
Leggal (pl : leDDe) : morceau de bois, ou bois simplement.
Les : nom, adjectif et adverbe invariable, signifiant bas ou inférieur.
Leeydi : le sable, le sol.
Leeuru : le mois, la lune.
Ligge : le travail.
Linguu (pl : lidii) : le poisson.
Liwoogu (pl : liwooji) : le lamentin.
Loode (pl : looci) : canari à eau ; récipient au sens général.
Loosol (pl : looci) : cravache, fouet ou verge.
Lomtaade : remplacer ; se substituer.
Lomtaade e suudu : remplacer une femme défunte pu divorcée dans son mariage.
Lossoo : brindilles ou branchages.
LuBom : prêtes-moi.


M

Maayo (pl : maaje) : fleuve.
Maidaa : jamais.
Masin gunoowo (pl : masinaaji gunooji) : pileuse à moteur.
Masloowo (maslooBe) : personne qui prête ses bons offices pour concilier des adversaires.
Mawnde : grandir, devenir grand, gros, important, adulte.
MawDo (pl : mawBe) : adj signifiant grand.
MawniraaDo (pl : mawnyraaBe) : l’aîné(e).
Mbaaddi (pl : mbaaddiiji) : mou, lymphatique ou dépourvue de virilité.
Mabba (pl : bambi) : l’âne (mabba wuro) ; le phacochère (mabba ladde) ; le pou (mabba hoore).
MbaaDa e gule(ki) : comment vas la chaleur ? ; réponse, modum.
Mbaatarima né weli : le repas est bon.
Mbaluu (pl : mbadidi) : le mouton ; mbadidi keewi, beaucoup de moutons.
Mbeewa (pl : mbeehi) : la chèvre.
Mbootel (pl : mbooton) : le chevreau.
MbooDo wi yee : je m’appelle.
MbooDo yiDi nyaamde : je veux, je désire manger.
MbooDo yiDma : je t’aime.
Mboomri (pl : mbommbi) : jeune fille.
Mbuuto : adj signifiant gros, gras.
Mi gaini lottaade : j’ai fini de me laver.
Mi haari : je suis rassasié.
Mi nanata Pulaar no feewi : je ne comprends pas bien le pulaar.
Mi yaa mi looto yo : je vais me laver.
Mi yejjiti : j’ai oublié.
Mi yeewnima : j’ai ta nostalgie, tu me manque, tu m’as manqué.
Mi yeewni no one : vous m’avez manqué.
Mi yeewti elaane emaabe no feewi : je n’ai pas assez discuté avec…
Mi yi’ gorkoma : j’ai vu ton mari.
Miiskino : homme de condition modeste ; pauvre.
Mino ou mine : moi.
Mo ala jinnaaBe (pl : Bee ngala jinnaaBe) : dépourvu de géniteurs ou sans famille.
Modum (ni) : çà va bien (salutation : réponse à no mban’da ?).
MoJJere : bonté.
Mooftade : garder, mettre de coté, ranger ; mbooDo moofta : je ranges.
Moolaade : se cacher, demander protection.
Moneede : n’avoir pas la meilleure part ; perdre dans une répartition ; être en reste ou avoir le dessous par rapport à un adversaire.
Moyydii : (c’est) bien, (c’est) bon .
Modjani : ce n’est pas bien, bon .
Muddo ou muddiDDo (pl : muddidBe) : dépourvu de toute finesse intellectuelle.
MusiDaaBe (sing : musiDDo) : les amis.
MusiDaagal :amitié.
Mban’da selli : je vais très bien.
Mban’da tampi : je suis fatigué.
MbooDo heddo ndo : je reste là.
MbooDo miijoo : je réfléchis.
MbooDo ndomm’da (ou di) : j’ai soif.
Mi faamani : je ne comprends pas ; a faami, tu comprends.


N

Naalanke (pl : naalankoobe) : amuseur et danseur.
Nafoore (pl : nafooje) : prestation de services ; don ; rentabilité.
NawliraaDo (pl : nawliraaBe) : coépouse.
Nagge (pl : nay) : la vache.
Naam : oui ! lorsque l’on réponds à une interpellation d’autrui.
Ngaari (pl : gay) : le bœuf ou taureau.
Ngono mi ko … : j’étais, chez une personne.
Ngono mi koto … : j’étais, quelque part.
Nyale (pl : nyalbi) : le veau.
NayaBal : un quart.
NayeeBe(sing : nayeejo) : les vieilles personnes.
Ndeen : autrefois.
Ndema : agriculture.
Ndiyam : l’eau ; ndiyam leeni, voilà l’eau.
Neene : mère au sens affectueux ; neenaam, ma mère.
No galle mone woni ? : comment vas la maison, la famille ?.
No mban’da ? : comment allez-vous ?
No mban’da tampéré ? : ça vas bien ?.
No mbeté n’da ? : comment vous appelez-vous ?
No foti diarata ? : quel est le prix ?
No fe wui : beaucoup, très.
Noot : réponds.
Ne tin’di ha mbourti ! : c’est trop cher !
Nda ! : interjection, tiens, prends !.
Ndaar ! : regarde !.
Ndiiam : l’eau.
Ndimaangu (pl : dimaaDi) : cheval de race.
NeDDo (pl : yimbe) : la personne.
Nehata : forme conjuguée et négative du verbe nehde ou neede :éduquer.
Ngabu (pl : ngabuuji) : l’hippopotame.
Ngaynaako : substantif invariable équivalent d’élevage.
Ngoori (pl : ?) : le coq.
Ni ranDeema né weeli : le dîner est bon.
NjaatiraaDo (pl : njaatiraaBe) : arrière-grands parents et au delà de cette génération.
Njuteen (pl : njutenuuji) : enfant du premier lit relativement au mari actuel de sa mère.
Nofru (pl : noppi) : oreille.
Nooro (pl : noodi) : crocodile.
Nootaade : répondre à un appel, rejoindre ;forme passive : nooteede.
Nyaagaade : demander, quêter.
NyaagooDo (pl : nyaagooBe) : quémandeur.
Nyaamde : manger, consommer.
Nyaamakala : substantif signifiant « manger n’importe quoi ».
Nyaare (pl : nyaaJe) : perle.
NyaDDo (pl : nyaDBe) : rugueux au sens propre, autoritaire et violent au figure.
Nyamaande (pl : nyamaale) : le du ou la dette.
Nyamlude : prêter.
Nyamlude moJJere e teddungal : prendre l’initiative de la bonté vis-à-vis de son prochain.


O

Okkom ou okkoum : donnes-moi ; okkom ndiiam sono welma.
Olkosaabi ou olkotaaki ? : pourquoi ?.
Olto ngonoda ? : où étais-tu ?.
Omo fooji : il, ou elle est maigre.
Omo neeni pulaar : il est adroit, habile en pulaar.
One baali Diiam : bonjour le matin.
One beeti Diiam : bonjour entre onze heure et treize heure.
one niyaali Diiam : bonjour jusqu’au crépuscule.
One keeri Diiam : bonsoir.
One gonedoodo ? : il y a quelqu’un ?.
OnnDe ? : quand ?.
Oto paaDa ? : où vas-tu ? ; to paaDan, où allez-vous ?
Ouulunduu (pl : ouluudi) : le chat.
O pussi : il est crevé (pour une roue.)
O fiinani : « il n’est pas fleuri », il est inculte.
O watti nyaamde gawri (pl : Be mbatti nyamde gawri) : « il a commencé de consommer du mil ».
O feenni : il ment ; a feenni, tu ment ; o feennaani, il ne ment pas.
O wui : il parle de ; ko wui ?, que dit-il ?.


P

Paade : les chaussures ; paadaam : mes chaussures.
PooDondiral : nom invariable signifiant compétition.


R

Raddo : substantif invariable signifiant chasse.
Raddude : chasser.
Rawonduu (pl : dawaadi) : le chien.
Redu : ventre.
Redam he wui : ventre plein, rassasié.
Remde : cultiver la terre.
RemmeraaDo (pl : remmeraaBe) : demi-frère utérins et cousins utérins.
Renndinde : mélanger, opposer les personnes.
Renndude : se rassembler.
Resde : garder, conserver, prendre épouse.
Resotaako (pl : ndesotaako) : femme qui ne supporte pas le mariage.
Rewo : rive droite du fleuve Sénégal (Mauritanie).
Rewre (dewe) : adjectif ayant le sens de féminin.
Rokkude : donner, faire acte de générosité.
RunGaade (pl : funnaange) : se détourner volontairement de l’est sacré, faute d’être en état de propreté rituelle.


S

Saddak : aumône.
Saakit (pl : saakataaji) : filet servant à la capture du poisson, et tissé par les pêcheurs.
Salmini galle : salues la maison ; mbooDo salmin(i)ma : je te salue ; omo salminima.
Saaltidi : adjectif signifiant sale ; ada saaltidi, tu es sale.
Samme (samé sorgho) : variété de (gros) mil cultivé dans les terres waalo en décrues.
Sed : un peu ; seda seda, peu à peu.
SeBori : adjectif signifiant mieux ; éné seBori, c’est mieux que…
Seemori : adjectif signifiant tiède.
Seesaa : doucement ; seesaa seesaa, tout doucement.
Serrde : verbe signifiant se séparer, divorcer
Sehil (pl : sehilaaBe) : l’ami ; sehilaaBam, mes, nos... amis.
Sehilaagal : amitié.
Seytaane (pl: seytaneeji) : calomniateur, délateur, etc.
So neDDo barkini yo yettu jinnaaBemum : si l’homme réussit socialement, que sa gratitude aille à ses pères et mères.
Sono welma : s’il vous plait.
Soodaade : acheter ; o felliti sodaade, il a décidé d’acheter ; sotaawi ada soda.
Sooma (pl : soomaaBe) : enveloppé, emmailloté.
Sotaawi : si ; mbooDo yi annduude sada sotaawi ada ara kikidee, je veux savoir si tu viens ce soir.
So yimbe ndesndiri ngonnti banndiraaBe : quand les personnes s’allient, elles deviennent parentes.
SuBaade (mi suBo) : choisir sélectionner, élire ( je choisis) ; a suBoto.
Suka tokooso (pl : sukaaBe tokosBe) : les tout petits enfants.
SukunnDu : les cheveux.
Sukunya (pl : sukunyaaBe) : sorcier, anthropophage.
Sumami (ada sumami) : tu me brûles.
Suudu (pl : cuuDi) : case, (conjugale).
Suuna : variété de (petit) mil cultivé sous pluie dans les terres jeeri.
Suutaade : se soulever ; quitter le domicile.


T

Taande (pl : taaDe) : enclume de forge et bijouterie.
TaaniraaDo (pl : taaniraaBe) : grands-parents.
Taaniraagel (pl : taaniraakon) : diminutif affectueux pour petits enfants.
TaJde : couper.
Taalata : mardi.
Tampere jinnaaBe : sacrifices consentis par les parents pour leurs enfants.
Tampere : fatigue, difficulté ; mi tampi no feewi, je suis très fatigué.
Tampinnde : fatiguer, exploiter, profiter de.
Teddi : adjectif signifiant lourd ; éné teddi, c’est lourd.
Teddungal (pl : teddule) : déférence, courtoisie, civilité ou bienfait.
Teddinde : traiter avec beaucoup d’égard ; honorer.
TeelDo (pl : teelBe) : unique en son genre.
Teelde : demeurer seul, être solitaire.
TenGe (pl : tenGeeji) : dot ou douaire.
TinnDe : le front.
Tinaade e Biyum : accepter des sacrifices pour élever ses enfants.
Tinaade : faire effort.
To tarodé woni : où sont les toilettes ; mooDo yidi taareede, j’ai envie d’uriner.
To Ousman woni ? : où est Ousman ?.
Tokosso : adjectif signifiant petit.
Tooni : les lèvres.
Tonyde : taquiner, porter préjudice à autrui.


U

Unugal (pl : unuDe) : pilons en bois sculpté.
Umo : lèves-toi.


W

Waanyo : substantif invariable équivalent de chasse.
Waanyde : chasser.
Waarga : le thé ; loowol pour le premier, saani pour le deuxième, faartak pour le troisième.
Wambude : verbe ayant le sens de porter sur le dos, protéger, donner appui.
Warkas esiraaDo debbo : honnie soit la belle-mère.
Warnyde : être en sueur, transpirer ; mi warnyi, je sue.
Waawannde hoore mum : le pouvoir d’assurer sa propre subsistance, cesser d’être indépendants.
Watt ou wadd ! : fais ! du verbe wadde : faire, mettre ; waDDam, fais le moi.
Waylude : verbe ayant le sens de transformer.
Weeli : bon, succulent ; éné weeli, c’est succulent ; weelani, forme négative.
Wona gonnDa : ce n’est pas vrai.
Wonde : être, exister ; mi wona saiisaii, je ne suis pas un séducteur ; séné wona (sotaawi éné wona), si c’est possible.
Woppude aada : faire fi de la tradition.
Woppude : laisser, abandonner.
Worde (pl : gore) : adjectif signifiant masculin.
Wotti : adjectif signifiant loin.
Wuuli : chaud ; naange éné wuuli, le soleil est chaud ; mbooDo wuula, j’ai chaud.
Wuranke (pl : wurankooBee) : sédentaire, par opposition à émigré ou migrant.
Wuro : le village.


Y

Ya : vas-y.
Yahde : marcher ; (s’en) aller ; se rendre à (un lieu) ; mbooDo yaha galle mi ara, je vais à la maison, je reviens ; au figuré, décéder, mourir.
Ya fo mi : excusez-moi.
Yallah danndam e anyBam e esam debbo : dieu me préserve de mes ennemis ainsi que de ma belle-mère.
Yalti : sorti ; o yalti, il est sorti ; o yaltani, il n’est pas sorti.
Yanaande (pl : genaala) : tombe; le pluriel désignant par extension le cimetière.
Yano (pl : yanooji) : violence verbales sur un cousin à plaisanterie.
Yarde : boire ; yaraa : forme négative.
Yarlaade : pardonner, excuses, absoudre ; mbaaDa yafoma, je te pardonnes.
Yarlo ! ko cukolel, annda ko watta : pardon, c’est un enfant, qui ne sait ce qu’il fait.
Yeedi : calme ; éné yeedi, c’est calme.
Yeetodi ? : quel est ton nom de famille ?.
Yeewtere (pl : jewte) : causerie, conversation.
Yeewtude : converser.
Yeeyaam : vends- moi.
Yi’de : voir ; a yi’, tu as vu ou tu vois.
YiDe : verbe ayant le sens de vouloir, désirer ; ada yiDi, tu veux ; mi yiDa(ni) : je ne veux pas, je n’aime pas.
YoBde : payer un achat, rembourser ou restituer un prêt.
Yo sukaabe pij : jouer est nécessaire aux enfants.
Yumma ou yummiraaDo (pl : yummiraaBe) : mère physique ou classificatoire.
Yumma nehataa BiDDo, bonnat : la mère n’éduque pas l’enfant mais le gâte.
YummiraaDo fonndetaake e joom suudu : il ne saurait y avoir pour l’homme égalité entre sa mère et son épouse.
Yumpaany (pl : yumpaanyeeBe) : terme wolof pour femme de l’oncle.


 NOTA BENE :

Ce présent lexique n’est qu’un aperçu succin de la densité du vocabulaire de la langue pulaar. Il est a noté qu’il ne représente pas la totalité des divers langages peuls mais principalement celui pratiqué sur la rive gauche du fleuve Sénégal , région dénommée : Fuuta Toro où l’on parle le fufulde.

& Le Troupeau des Songes : Le sacrifice du fils et l’enfant prophète dans les traditions des Peulhs. Un livre de Souleymame Balde et Diawne Diamanka
& Les aventures de Kataboum : conte bilingue français-peul de Pierre Gourou 
& Dictionnaire pluridialectal des racines verbales du peul : peul-français-anglais de Christiane Seydou 
& Peul  : méthode de langue 
& Classification et représentation des propriétés lexicales en Peul de A. Mohamadou 

Vos contributions et commentaires sur le contenu de cette page
  • Message déposé le 13/06/2014 - 03:06 par sambazia  0 votes   
    je pense que vous devez reécrire avec plus de cohérence sur la traduction entre le pular et le français trop d'irregularité
  • Message déposé le 21/05/2014 - 20:05 par Mamadou Bounanyah Barry  1 votes   
    Je Suis Peulh De Guinée Et Je Suis Fier De L'etre Jaime La Langue Fulfuldé Poular.
  • Message déposé le 21/03/2014 - 19:03 par bariyel diallo  0 votes   
    vraiment je trouve cet site tres intresent.
  • Message déposé le 08/03/2014 - 13:03 par sackonin  0 votes   
    je suis sarakhole mais ma femme est peulhe elle m'a appris à parler le pulaar. ce dictionnaire m'interesse beaucoup. Merci
  • Message déposé le 11/02/2014 - 00:02 par fkd  2 votes   
    comment on dit je t'aime mon amour
  • Message déposé le 13/12/2013 - 19:12 par INTER  1 votes   
    Moi c'est Hady BAH, je suis d'origine malienne. Je parle peulh et je comprend très bien ma langue. Je demande s'il y'a dictionnaire peulh et en anglais.
  • Message déposé le 13/12/2013 - 16:12 par Léa  1 votes   
    Bonjour, pourriez-vous me dire comment on dit joyeux anniversaire en peulh svp ? Merci !
  • Message déposé le 15/11/2013 - 00:11 par rado  1 votes   
    Que signifie le prénom Jadel svp ?
  • Message déposé le 11/10/2013 - 09:10 par qsc_èas  -1 votes   
    Pour dire "oiseau" on dit "chollel"
  • Message déposé le 07/09/2013 - 21:09 par michèle sy  2 votes   
    Bonjour. Je souhaiterais savoir s'il existe un mot en poular pour dire "les trilles" (mélodies, pour moi langage, des oiseaux). Merci beaucoup.
  • Message déposé le 04/09/2013 - 08:09 par ibrah  1 votes   
    Merci pour avoir pensée au haal-pulaar de France. j'aimerai avoir un livre pour approfondir mon pullar j'attend vos conseil merci d'avance.
  • Message déposé le 27/08/2013 - 12:08 par Baaba Ba  -1 votes   
    Je sais que l'oiseau caille s'appele PEUREUTAAN en wolof du Walo (St louis). En pulaar je ne sais pas. Je te conseille aussi les dico wolof-français de Jean Leopold Diouf ou de Saana Kamanding Camara et le dico peul-francais Oumar Bah
  • Message déposé le 25/08/2013 - 17:08 par biux banor  0 votes   
    no fiere d,etre peul la respe et rolugion
  • Message déposé le 24/07/2013 - 22:07 par Amadou tamimou  1 votes   
    Ndeento den njuurntoden saggitorde pulaarnde ina heewi konngi nyawdi
  • Message déposé le 05/07/2013 - 08:07 par zig  1 votes   
    Bonjour je cherche comment souhaiter un joyeux anniversaire en langue soussou
  • Message déposé le 21/06/2013 - 02:06 par tales  1 votes   
    bjr je demandais le nom de l oiseau la caille en langue peul ou poular et woloff. merci
  • Message déposé le 03/05/2013 - 21:05 par SALDIA 142  1 votes   
    SLT MES AMIS C TUN TRE BON DICTIO JE VOULAI SAVOIR COMA ON DI KOnie en francais
  • Message déposé le 25/02/2013 - 15:02 par balde amadousadio  0 votes   
    merci a la personne ki a faitc lexique c bn a djarama bhoui
  • Message déposé le 24/02/2013 - 13:02 par youssouf  1 votes   
    mbida welti welti yiyde binndi pulaar ko no to mbiata (c,est cher ) on ne peut pas dire ina sadi / ina tiidi?
  • Message déposé le 11/02/2013 - 13:02 par Aïssata  -1 votes   
    Bonjour. je m’intéresse beaucoup au poular ma langue, que je ne comprend malheureusement pas. je suis au mali, s'il vous plaît aidez- moi.
  • Message déposé le 06/11/2012 - 20:11 par Rokhaya  1 votes   
    Merci j'ai aimé ce site et j'apprends ma langue.
  • Message déposé le 29/09/2012 - 17:09 par goorkoo  1 votes   
    ceci est l avantage et la joie de tous les peuls du monde ,Defendons notre langue et culture c est ca meme la dignite d un peuple . vivent les peuls et la vache +le mouton ,
  • Message déposé le 22/09/2012 - 00:09 par abdul kan to mbahe muritanie  0 votes   
    MI salminooonon mbodo wiya yon njokku golle
  • Message déposé le 18/09/2012 - 20:09 par balde souleymane  0 votes   
    slt g sui peul guineen,remercie tous c ki contribu d pres ou d loin pour l emancipation d la langu poular. vive la communaute haalii poulaar
  • Message déposé le 15/09/2012 - 21:09 par Mamadou Lamine Diallo  -1 votes   
    Bonjour, Je suis étudiant en Sciences du Langage à l'Université de Nantes, France. Mon thème de mémoire porte sur le Pulaar de Guinée. J'aimerais être en relation avec tous ceux qui ont l'ambition de promouvoir cette langue par la recherche intense et approfondie. Tél: 0777775398 (taper le code avant ce numéro si vous êtes en dehors de la France. merci.
  • Message déposé le 26/08/2012 - 13:08 par oxygene  0 votes   
    j'aimerai savoir là ou on peut apprendre à parler le peul à bamako
  • Message déposé le 25/07/2012 - 21:07 par ibrah galsen  -1 votes   
    comment souhaiter le bonne appétit pour le ramadan
  • Message déposé le 16/07/2012 - 22:07 par Aichatou Ramy Ba  0 votes   
    Merci beaucoup grace a vous je commence a prendre connaissance de ma langue paternelle...jee suis en cote d'ivoire
  • Message déposé le 10/07/2012 - 21:07 par alpha  1 votes   
    grâce à ce site,mi hala pulaar ni foof halhamdoulilah
  • Message déposé le 09/06/2012 - 21:06 par sukaabhe pulaagou  1 votes   
    on diaaraamah moussidal pulaagou
  • Message déposé le 09/06/2012 - 02:06 par Brehima SANGARE  1 votes   
    J'ai été très ravi de faire la connaissance de ce site.Il peut vraiment conduire à developper les relations entre les peulhs et donner la chance qui ont perdu la langue maternelle de se maitre à jour.J'aimerais avoir des relations d'amitié avec tous ceux qui s'interesse à ce site.Mido halla pullar seeda seeda.Je cherche des amis(es) tous les sexes
  • Message déposé le 06/06/2012 - 19:06 par adapac  0 votes   
    Franchement fière de vous mes freres ça me fait vraiment plaisir de voir sa
  • Message déposé le 05/06/2012 - 11:06 par mfao  1 votes   
    je suis vraiment ravi davoir visiter cet site ça me donne encore la fierte en tant que peulh.je remercie dieu de mavoir mis dans cet ethnie benie fiere detre poular
  • Message déposé le 25/04/2012 - 15:04 par julie  2 votes   
    Bonjour, Pouvez-vous me dire quels sons de la langue française n'existe pas dans la langue peule (exemple : je crois savoir que le son /ch/ n'existe pas en peule). J'aimerai savoir s'il y a encore des sons comme cela que l'on ne trouve pas dans la langue peule. Merci d'avance
  • Message déposé le 24/04/2012 - 20:04 par kokanko  3 votes   
    je m apelle Hamidou bahj aime etre en contact avec les autres peulh,je suis peulh d'origine guinneenne vivant au Mali-bamako.
  • Clique ici pour voir la suite des commentaires laissés sur cette page !

     

    Contact  |  Imprimer  |  Partager sur : facebook   twitter   google+