Loading
 
Votre publicité ici ?
Page mise à jour le 25.02.2014  |  Contact  |  Imprimer  |  Partager sur : facebook   twitter   google+ 

Parc national de la Langue de Barbarie

Accueil > Nature, Faune, Flore > Parcs nationaux et réserves > Parc national de la Langue de Barbarie

Situé dans la périphérie directe de Saint-Louis, à 25km au sud, le parc national de la Langue de Barbarie est relativement petit mais il permet aux visiteurs pressés de faire une excursion d’une demi-journée au lieu de partir un jour complet (minimum) dans le parc du Djoudj plus loin au nord. La Langue de Barbarie est un isthme, c'est à dire une étroite bande de terre qui sépare le fleuve Sénégal de l’Océan Atlantique sur plusieurs kilomètres. De nombreux hôtels sont installés dans la partie nord de la Langue de Barbarie qui est hors du parc national. C'est la fameuse zone de l'Hydrobase d'où décollait Jean Mermoz à la grande époque de l'Aéropostale. Une visite du parc en pirogue est relativement intéressante notamment pour ceux qui n'ont préalablement pas visité le Djoudj. Les oiseaux (notamment les pélicans) sont innombrables. Les phacochères et autres gigantesques varans peuplent également ce petit sanctuaire de nature si proche du centre-ville de Saint-Louis.

Langue de Barbarie : la brècheMais le parc est aujourd'hui en sursis. En effet, pour soit-disant lutter contre les risques d'inondation à Saint-Louis, une brèche de 4 mètres a été ouverte le 3 octobre 2003 en plein milieu de la Langue de Barbarie. Cette brèche s'est élargie de 200 mètres en trois jours seulement ! Six mois plus tard, c'est un trou béant de 800 mètres qui laissait passer les eaux du Sénégal devenant de fait la nouvelle embouchure du fleuve...

Le résultat est qu'aujourd'hui l'ancienne embouchure est en train de s'ensabler : elle est inexorablement condamnée à brève échéance à se "colmater" complètement. Tout l'ancien cours du fleuve situé en aval de la brèche est donc en train de se transformer en lagune. La prochaine étape après l'état lagunaire étant l'ensablement complet et définitif, on comprend que le parc national de la Langue de Barbarie va voir sa nature, son biotope complètement modifié. Les milliers d'oiseaux qui y nichent et les oiseaux migrateurs qui s'en servent d'étape entre le Djoudj et le Saloum vont donc pour certains devoir trouver un autre lieu de séjour....

Photo aérienne à droite (Google Earth) : la brèche creusé dans la Langue de Barbarie

Dans le même temps les structures touristiques et hôtelières situées sur l'Hydrobase sont elles aussi handicapées voir menacées de disparition : l'eau boueuse et chargée de déchets du fleuve se déverse à côté de la zone hôtelière au lieu de se déverser comme jadis très loin à l'ancienne embouchûre. Ainsi la mer, déjà dangereuse pour la baignade, est en plus devenue sale. La plage à certaines périodes de l'année se trouve recouverte de déchets et de végétaux flottants charriés par le fleuve. De plus, l'accès terrestre permettant de se balader vers le sud de la Langue de Barbarie en chameau, à cheval, en quad ou à pieds est donc désormais coupé par la brèche.

Pour finir, les populations des villages du Gandiolais situés en face de la brèche ont vu leur activité de maraîchage complètement détruite par les marées d'eau salée.

les jeunes pélicans sont particulièrement visibles sur les îles de ponte du parcPlusieurs études réalisées par des géologues sénégalais et internationaux (plus compétents on s'en doute que les nazes qui ont décidé et executé l'ouverture de la brèche) montrent qu'à brève ou moyenne échéance c'est toute la zone qui va être en péril. Comme à Djiffer dans le Saloum, le sud de la Langue de Barbarie va peu à peu disparaître et toute la partie continentale protégée jadis par cette bande de terre va se retrouver à la merci des marées. Il en résultera des inondations régulières et une disparition totale des activités agricoles du Gandiolais. Plus grave, la ville de Saint-Louis, loin d'être sauvée des inondations peut désormais être victime de la conjonction d'une crue exceptionnelle et d'une haute marée. La salinité autour de l'île Saint-Louis, classée Patrimoine Mondial de l'Humanité, ayant considérablement augmenté, les fondations des bâtiments situés sur les berges sont rongées par le sel.

Photo ci-dessus à gauche : les jeunes pélicans sont particulièrement visibles sur les îles de ponte du parc

Parmi les ressources disponibles vous pouvez consulter l'étude de Boubou Aldiouma SY intitulée «L’ouverture de la brèche de la Langue de Barbarie et ses conséquences, approche géomorphologique».

Ce risque de disparition ou de bouleversement du parc est d'autant plus triste que, malgré sa taille, son intérêt pour le tourisme et la sauvegarde des espèces est primordiale. Créé en 1976, le Parc National de la Langue de Barbarie s'étend au niveau de la mer sur près de 2000 hectares constitués par la zone estuarienne, des marigots et des îles sableuses accueillant une biodiversité rare dans cette partie du Sahel : pélicans gris et blancs, mouettes à tête grise (3000 couples), goëlands railleurs (2000 couples) et autres laridae (sternes royales, hansel, naines, caspiennes et fuligineuses), vanneaux éperonnés, rapaces (balbuzards pêcheurs, milans noirs), dendrocygnes veufs, aigrettes garzettes et dimorphes et nombreux échassiers migrateurs rendent ce parc ornithologique indispensable à la biodiversité.

Quelques photos d'oiseaux parmi ceux que vous croiserez dans le parc


Goéland railleur

Mouette à tête grise
Le pélican (gris et blanc)
Pélicans (gris et blancs)
Le Calao
Calao
Le youyou
Youyou
     

Vanneau éperonné

Dendrocygne veuf

Sterne caspienne

Héron cendré
Le flamant rose
Flamant rose
     

Merle métallique

Tisserin gendarme

Sterne Hansel

Sterne naine

Balbuzard pêcheur
     

Milan noir africain

Martin-chasseur pygmée
L'autruche
Le héron pourpré

Echasse blanche

Oedicnème du Sénégal
     

 

Quelques photos d'autres animaux observables dans le parc

La tortue marine
Tortue verte

Tortue luth

Tortue caouanne
La hyène tachetée ou rayée
La hyène tachetée
Le varan
Le varan
     
La mangouste
La mangouste
Le chacal
Le chacal
Le phacochère
Le phacochère
Chauve souris roussette
Chauve souris roussette
Chauve souris roussette
Python sebae
     

beach - St. Louis hands - St. Louis Saint Louis, langue de barbarie beach - St. Louis Barbary Spit (sand version #1)
>>> See more from this gallery

les filaos bordent une grande partie de la côté du parcCette réserve ornithologique s’étire sur une quinzaine de kilomètres pour une largeur d'un kilomètre séparant la rive continentale du fleuve Sénégal de la côte atlantique. Le littoral du parc est constitué de dunes retenues par de très nombreux filaos. Il est le lieu de ponte de prédilection pour de nombreuses tortues marines de différentes espèces dont la tortue verte (Chelonias mydas), la tortue caouanne (Caretta caretta) et l'immense tortue luth (Dermochelys coriacea), la plus grosse tortue du monde.

La végétation, outre les filaos, est constituée de patate à Durand (Ipomoea pes-caprae), plante rampante couvrant les dunes, de l'aquatique Alternanthera maritima, d'une espèce de chiendent (Sporobolus spicatus) et de plantes succulentes telles que Sesuvium portulacastrum. C'est une végétation typique des côtes du Sahel (le parc reçoit en moyenne 300mm de pluie par an pour une température moyenne annuelle de 27°C).

Photo ci-dessus à gauche : les filaos bordent une grande partie de la côté du parc

En outre, plusieurs zones résiduelles de mangrove constituant l'habitat exclusif de certaines espèces animales sont encore visibles mais elles sont en danger.

Le parc ne souffre heureusement pas du braconnage (pas d'espèces à braconner...) mais le budget alloué à sa conservation (quelques milliers d'euros par an), l'équipe réduite de gardes forestiers qui veillent à sa protection et le changement de biotope dû à l'ouverture de la brèche en plein milieu de l'isthme montre qu'il n'est pas une priorité pour les autorités sénégalaises.

Parc national de la Langue de BarbarieLa visite s'effectue en pirogue (on pouvait se rapprocher beaucoup plus du parc par la route avant l'ouverture de la brèche). La plupart des hôtels de Saint-Louis peuvent vous organiser une visite mais vous pouvez également vous adresser au syndicat d'initiative de la ville. Il est interdit d'accoster sur la Langue de Barbarie pour ne pas abîmer les pontes et les nichées et pour ne pas effrayer les oiseaux mais depuis la pirogue, avec un bon guide, vous pourrez reconnaître de très nombreuses espèces.

Photo aérienne à droite : le sud du parc avec à gauche l'océan séparé du fleuve (à droite) par l'étroite Langue de Barbarie (Google Earth).

La descente en pirogue demeure en tous cas un émerveillement. Le silence absolu à peine troublé parfois par le bruit d'un envol massif de pélican ou le glatissement d'un rapace n'égale que la beauté de la nature environnante et des petits hameaux villageois animés situés sur la rive gauche du fleuve. A l'approche des îlots utilisés par les oiseaux pour nidifier, vous prendrez conscience du nombre impressionnant de volatiles qui ont élu domicile ici le temps d'un hivernage ou d'une vie...

>> Coordonnées géographiques du parc national de la Langue de Barbarie : 15°55 N, 16°30'W

2::: SELECT * FROM basepro WHERE id='78'

La Résidence
site web contactez-nous (+221 339 61 12 60 Fax : +221 339 61 12 59
carte/plan
LOCALITE : Saint-Louis
22 vote(s) de clients
TARIFS : Chambre single à 33600CFA (51.22€)*, chambre double à 40800CFA (62.2€)*,
BABACAR Senegal a laissé le commentaire suivant le 06/09/12 :
Personnel charmant; mais cet hotel est de l'escroquerie. Les chambres sont minables, pas assez climatisées, et la direction prétend toujours ne pas être au courant. La vue est mina...[LIRE LA SUITE]
DE KINDER DOMINIQUE Belgium a laissé le commentaire suivant le 01/12/11 :
charmant hotel , nourriture excellente, style vieillot tres sympatique et personnel charmant...[LIRE LA SUITE]
2::: SELECT * FROM basepro WHERE id='75'

L'Hôtel de la Poste
site web contactez-nous (+221 339 61 11 18 Fax : +221 339 61 23 13
carte/plan
LOCALITE : Saint-Louis
22 vote(s) de clients
TARIFS : Chambre single à 27600CFA (42.08€)*, chambre double à 34200CFA (52.14€)*,
REGINE France a laissé le commentaire suivant le 28/01/14 :
Hôtel bien situé, bon rapport qualité prix.
Bar au bord de la piscine, restaurant très bien: vue sur le pont Faidherbe, bonne cuisine et service efficace et sympathique....[LIRE LA SUITE]
JULIE Senegal a laissé le commentaire suivant le 23/06/08 :
Je suis vraiment très contente de mon séjour à saint-louis grâce à l'hôtel de la poste qui m'a satisfait sur tous les plans....[LIRE LA SUITE]

  Voir également les autres hébergements de la Langue de Barbarie et les excursions possibles

beach - St. Louis hands - St. Louis Saint Louis, langue de barbarie beach - St. Louis Barbary Spit (sand version #1)
>>> See more from this gallery

Vos contributions et commentaires sur le contenu de cette page
  • Message déposé le 07/12/2009 - 10:12 par .....  0 votes   
    c moche
  • Message déposé le 15/05/2009 - 17:05 par amichou  0 votes   
    slt je suis d'avoir vu ca je suis de ndar et je ne suis jamaispartie ici ca ma fait plaisir de le découvrir sur ce site merci
  •  

    Contact  |  Imprimer  |  Partager sur : facebook   twitter   google+